La coopération agricole :
un modèle économique performant
qui défend les hommes et les territoires

23 Janvier 2014

Le libéralisme a ces dernières années montré ses limites au travers d’un capitalisme sauvage et de spéculations financières désastreuses. Par opposition, la coopération s’annonce être un modèle d’avenir qui place l’homme au centre de ses préoccupations.
En 2014, le collectif Acooa, regroupant plus de 600 coopératives agricoles, s’engage à valoriser ses atouts autour d’une identité forte : « la coopération agricole, produisons l’avenir ».

Etre coopérateur…pour la performance économique

La coopérative a comme principal objectif de participer à l’amélioration des revenus de ses adhérents. C’est en améliorant la capacité économique individuelle de chaque coopérateur que la coopérative remplit son objet, pas en leur distribuant des dividendes.
Le dividende coopératif prend souvent la forme de l’abaissement des prix de vente, l’amélioration de la qualité des services, le développement de l’offre. Les bénéfices réalisés non distribués sont affectés à des réserves dont le caractère impartageable sert le projet collectif sur le long terme, sécurisant l’avenir des sociétaires et des générations futures.

Etre coopérateur…pour la performance technique

L’une des missions fondamentales de la coopérative est de permettre à ses sociétaires d’accéder aux innovations « au plus juste prix », véritable vecteur de compétitivité sur le marché.
Les conseils technico-économiques apportés par un réseau pluridisciplinaire de techniciens, la formation personnalisée et le partage d’expériences sont également stratégiques et inégalés dans le milieu libéral.

Etre coopérateur…pour s’exprimer démocratiquement

Etre coopérateur, c’est être « co-propriétaire » de son entreprise, par la souscription d’un capital social correspondant à ses activités.
Cet engagement professionnel permet d’accéder à des responsabilités dans l’entreprise commune et de participer à son évolution. La gouvernance démocratique des coopérative, selon le principe « un Homme, une voix » offre à chacun la possibilité de s’exprimer, voire d’être élu au Conseil d’Administration.

Etre coopérateur…pour défendre un territoire

Ni opéables ni délocalisables, les coopératives sont ancrées dans un territoire qu’elles participent à développer économiquement et socialement. Par leur activité, elles contribuent à l’animation de la vie locale, au maintien et à la valorisation des savoir-faire locaux, à la création de débouchés pour les adhérents et d’activités qui créent de la valeur et de l’emploi sur le territoire concerné.

Etre coopérateur…pour préparer l’avenir des jeunes

Un autre principe coopératif fondamental est de transmettre l’entreprise de génération en génération d’agriculteurs grâce aux réserves financières impartageables, aux innovations et aux ambitions en R&D. La performance économique et sociale développée par notre modèle mutualiste est au service d’une vision de long terme. Le sociétaire de la coopérative est l’usufruitier d’un bien collectif qu’il se doit de transmettre.

 

 

 

Vous recherchez
un technicien
près de chez vous
 
Newsletter
Newsletter
  • FB
  • Youtube
  • RSS