Le centre Ucear de production de semences :
fournisseur officiel de la génétique d’Eliacoop

20 Janvier 2014

Créée en 1952, l’Union des Coopératives d’Elevage Alpes Rhône est une Entreprise de Sélection historique dont les missions sont aujourd’hui de : développer des schémas de sélection, produire de la semence de taureaux, approvisionner les coopératives d’insémination en doses bovines et caprines. L'Ucear est le fournisseur officiel de la génétique proposée aux éleveurs d'Eliacoop.

L’Ucear a été créée en 1952 afin de mutualiser les moyens humains, techniques et logistiques des coopératives d’insémination du Sud-Est de la France. Cette Union des Coopératives d’Elevage Alpes-Rhône regroupe les coopératives de Savoie et de Haute Savoie, Eliacoop et Ucia, qu'elle approvisionne en paillettes d'insémination.
Sa zone d’activité couvre 10% du territoire français et représente 3% du cheptel national. Les 4 coopératives adhérentes effectuent chaque année environ 170 000 inséminations premières (IAP) et 300 000 inséminations totales (IAT). Eliacoop représente 56% de cette activité.
D’abord installée sur le site de Francheville « Bel Air », l’Ucear a déménagé en juin 2010 sur la commune de Brindas, à 15 kilomètres à l’ouest de Lyon, où elle a fait construire un centre de production de semences haut de gamme, parmi les derniers bâtis en France.
En tant qu’Entreprise de Sélection historique reconnue par la loi sur l’élevage de 1966, l’Ucear a pour missions de : développer certains schémas de sélection de taureaux d’insémination, gérer les installations collectives pour la production de la semence, approvisionner les coopératives d’insémination en doses.

La création génétique

Ucear développe 5 programmes de sélection parmi lesquels les schémas Abondance, Tarin, et Charolais Excellence dont elle détient la maîtrise d’œuvre directe. Les schémas Montbéliard et Prim’holstein sont développés en partenariat avec les Entreprises de Sélection maîtres d’œuvre : respectivement Umotest et Midatest.
Le service Création génétique de l’Ucear, dirigé par Peter Herbick, compte ainsi 5 Techniciens Race en charge de la mise en œuvre des programmes de sélection et 2 Techniciens spécialisés dans les biotechnologies.

La production de semences

Outre son bâtiment administratif, le centre Ucear comprend une « zone propre » à l’accès réglementé, constitué d’une taurellerie, d’une salle de monte, d’un laboratoire de production de paillettes, d’un centre de stockage, et d’un laboratoire de répartition des doses. Conçu tel un lieu pédagogique, le Centre Ucear reçoit chaque année plus de 500 visiteurs qui peuvent, sur rendez-vous, observer le travail en salle de monte et en laboratoire de production.

La taurellerie

La capacité d’accueil maximale des bâtiments d’élevage est à Brindas de 92 places. Le bâtiment principal, ventilé et brumisé, comprend 88 places réparties en 2 travées de 44 box en stabulation paillée. Une annexe au bâtiment propose 4 box climatisés à 20,5°C réservés aux taureaux les plus fragiles et aux meilleurs reproducteurs.
Le centre travaille aujourd’hui à flux tendu et ne reçoit que des taureaux en production. Y sont hébergés des mâles Abondance, Tarentais et Charolais Excellence, de nombreux taureaux génomiques Montbéliards, quelques Prim’Holstein, Salers, Blonds… du fait de la proximité de la plateforme de sexage de Roulans, dans le Doubs.
Pour des raisons sanitaires, les taureaux entrants ne peuvent provenir que d’une station de quarantaine (La Motte Servolex en Savoie ou Ceyzeriat dans l’Ain) ou d’un autre centre ayant un statut sanitaire égal. Les taureaux du centre sont soumis plusieurs fois par an à des tests sanguins qui permettent de s’assurer que leur statut sanitaire est conservé.

La salle de monte


C’est le lieu où sont regroupés les taureaux, à raisons de 4 matinées par semaine et selon un planning de production bien établi. En fonction de son aptitude à la production, de sa libido et du besoin en doses, 1 taureau peut avoir un rythme de collecte de 1 à 4 éjaculats par semaine.
Un travail de préparation consiste à stimuler la libido des taureaux par la proximité avec les autres mâles et par la monte sur des boute-en-train (taureaux ayant arrêté leur production). Après quelques fausses montes, le taurellier estime si le taureau est prêt.
Le prélèvement du sperme lors de l’éjaculation est très impressionnant : il se fait grâce à un vagin artificiel, tenu à main d’homme. L’éjaculat récolté dans un tube à usage unique est identifié et aussitôt transmis au laboratoire de production.


 

Le laboratoire de production de paillettes

Le travail en laboratoire consiste d’abord à contrôler la quantité (mesure du volume) et la qualité du sperme récolté. La concentration de l’éjaculat est vérifiée grâce à un spectrophotomètre et l’examen microscopique estime la motilité des spermatozoïdes. Le centre Ucear est également doté d’un cytomètre en flux, qui permet de qualifier plus finement la semence, offrant ainsi des perspectives d’amélioration innovantes.
Le sperme dilué est ensuite réfrigérée à 4°C, mis en paillettes identifiées par couleur et code barre afin de garantir la traçabilité, puis congelé dans l’azote liquide à -196°C. Avant d’être diffusées sur le terrain, les paillettes de chaque éjaculat subissent un examen après décongélation et une mise en quarantaine de 30 jours.
Le nombre de doses réalisées avec un éjaculat dépend de la quantité et de la qualité du sperme produit. Les paillettes d’insémination « classiques » reçoivent chacune autour de 20 millions de spermatozoïdes afin d’assurer, après décongélation, un nombre minimum requis de 8 millions de spermatozoïdes vivants, nécessaires au bon déroulement de la fécondation. Avec 1 éjaculat, le centre de Brindas réalise en moyenne de 200 à 400 paillettes Abondance, Tarentaises et Excellence,  et de 400 à 1000 paillettes pour les taureaux Montbéliards et Prim’Holstein. De façon générale, il est établi que plus le taureau est âgé, plus le sperme est concentré et plus le volume est important, d’où un nombre accru de paillettes. Les jeunes taureaux génomiques s’exploitent donc plus lentement.

Le centre de stockage

Le centre Ucear produit chaque année 1,4 million de paillettes, mais gère également un stock continu de 8,4 millions de doses.

La logistique vers les coopératives adhérentes


Grâce à la capacité de son centre de stockage et à son laboratoire de répartition, la mission de l’Ucear est d’assurer une plateforme logistique pour la préparation et le transit des doses de semence entre Entreprises de Sélection bovines et caprine et coopératives d’insémination.
Avant d’être livrée dans un élevage de la zone Ucear, toute dose, même étrangère, doit impérativement transiter par le laboratoire répartition, assurant ainsi sa traçabilité sanitaire. Chaque année, 960 000 doses, issues de 1300 reproducteurs sont ainsi préparées par le personnel du laboratoire.

L’Ucear propose également, via ses coopératives, la vente de cuves pour le stockage des doses et des contrats de livraison d’azote en élevage.

 

 

 

Le nombre de paillettes produites, à 20 millions de spermatozoïdes, dépend de la quantité et de la qualité de l’éjaculat. Un éjaculat peut contenir de 2 à 12 ml de sperme ; et 1 ml de sperme de 800 millions à 3 milliards de spermatozoïdes.
Vous recherchez
un technicien
près de chez vous
 
Newsletter
Newsletter
  • FB
  • Youtube
  • RSS